à voir, à faire ... dans les environs de Deluz

Le Doubs recèle des trésors insoupçonnés et un patrimoine exceptionnel. Sans me substituer aux professionnels du tourisme, je vous citerai certaines visites à ne pas manquer, celles que j'ai déjà effectuées et celles à venir. Un simple "clic" gauche sur un mot souligné vous permet de consulter le site concerné par ce mot.

 

En tout premier lieu, Besançon, la capitale à l'architecture protégée, réputée pour ses universités et ses industries de micro-techniques. Vous ne manquerez pas de visiter la citadelle de Vauban, mais aussi les musées, les églises et les cours intérieures des hôtels particuliers. 

 

 

 

===============================================

 

La cité de Baume-les-Dames

 

 

 

 

En remontant le cours du Doubs, vous arrivez à Baume-les-Dames, labellisée « petite cité comtoise de caractère ». Cernée par une couronne de sept collines verdoyantes, à la confluence du Doubs et du Cusancin, le brillant passé architectural de la cité côtoie la nature généreuse. La cité doit son nom à l’abbaye bénédictine créée au 7ème siècle, où vécut Sainte Odile.

 

 

 

 

 

                                                                 ========================================== .

..

La Saline Royale d'Arc-et-Senans

 

 

 

Un ensemble de bâtiments inclassable et indémodable, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Créé par Claude-Nicolas Ledoux, architecte de Louis XV, l’ensemble des 11 maisons répond a l’idée utopique d’une cité idéale : la maison du directeur, les logements ouvriers, l’école, le cabinet médical, les jardins potagers, les écuries … Tout pour que la saline vive en autarcie !

L’eau salée était importée par 23 km de canalisations souterraines depuis Salins, dans le Jura. Le sel recueilli par évaporation était vendu en Franche-Comté et en Suisse.

 

Actuellement on visite la maison du directeur, le musée expliquant les techniques d’époque, la collection de maquettes mettant en scène les réalisations de Claude-Nicolas Ledoux.

 

Horaires d'ouverture :

avril, mai, juin, septembre, octobre : du 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

juillet et août : de 09h00 à 19h00

de novembre à mars : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

 

===============================================

.

Le Musée des Maisons Comtoises à Nancray

 

Laissez-vous séduire par le charme de ce site de 15 hectares où vous découvrirez l’habitat de la Franche-Comté en visitant une quinzaine de maisons des 17ème et 18ème siècles. Toutes ont été démontées de leur lieu d’origine et reconstruites sur place, puis meublées. Elles sont entourées de leurs bâtiments annexes, de jardins à thème et d’animaux de ferme. Selon la saison, vous pourrez assister à des animations d’époque ou déguster des produits du terroir.

 

 

 

 

 

 

==============================================

 

Le Château de Belvoir

 

 

 

 

 

 Ce château du Moyen Age (construit au cours des 12ème et 13ème siècles) domine la vallée de Sancey. Il a fait l’objet d’une importante campagne de restauration aujourd’hui achevée. Il est riche de son mobilier d’époque et de ses collections d’armes et de tableaux.

======================================

 .

La Grotte de la Glacière

 

 

 

 

 

A 70 mètres sous terre, sous une dalle rocheuse de 40 mètres d’épaisseur, la grotte renferme d’énormes blocs et colonnes de glace, phénomène rarissime né de la magie du froid et de l’eau ruisselante.

 

 

 

=============================================

 

 Les Grottes d'Osselle

 

Situées dans la commune de Saint-Vit, à seulement 15 km de Besançon, venez découvrir les grottes d’Osselle, une féerie de cristaux, de lumière et d’eau.
Découverte au 13ème siècle, la grotte d’Osselle, qui se visite depuis 1504 est, avec Antyparos en Grèce, la plus ancienne caverne touristique connue. Considérée comme l’une des plus belles grottes de France pour sa beauté et son décor naturel, la variété de ses cristallisations  et colorations ainsi que pour ses phénomènes géologiques.
Partez pour plus d’une heure de visite à la découverte de cette grotte sans fatigue ni danger sur un parcours plat et cimenté avec une température constante de 13°.

 

Horaires de visite :

Tous les jours du 1er avril au 6 novembre :
AVRIL-MAI : 9h à 12h et 14h à 18h
JUIN : 9h à 12h et 13h30 à 18h
JUILLET-AOUT : 9h à 19h sans interruption
SEPTEMBRE : 9h à 12h et 14h à 18h

OCTOBRE : le dimanche de : 9h à 12h et de 14h à 17h, en semaine de : 14h à 17h

 

Osselle 2Osselle 1 Osselle 3

 

=======================================

 

La Maison Pergaud à Belmont

 

 

En visitant la maison de Louis Pergaud, vous serez plongé dans l’univers de cet écrivain comtois, instituteur et Prix Goncourt. Le musée, ouvert en 1989, présente une reconstitution de salle de classe vers 1900 et une collection d’objets, manuscrits et souvenirs personnels de l’écrivain.

Pergaud, né en 1882, est devenu instituteur en 1901. Il a obtenu le Prix Goncourt en 1910 pour le livre « de Goupil à Margot ». Son œuvre la plus connue, « la guerre des boutons » parait en 1912. L’auteur meurt prématurément à côté de Verdun, en 1915.

 

=================================

Le Gouffre de Poudrey

 

Un univers qui ne ressemble à aucun décor terrestre : A 70 mètres sous terre, la nature a imaginé des ornements étranges et somptueux. Passée l’entrée du puits, on découvre une seule, mais immense salle qui mesure 600 mètres de circonférence et 60 mètres de hauteur, véritable phénomène géologique qui est, à ce jour, le plus vaste gouffre aménagée en France.

 .

.

.

.

..

 

        ====================================..

Ornans, les bords de la Loue et la maison de Gustave Courbet

Cette cité déborde de charme avec ses maisons sur pilotis qui se mirent dans la Loue, ses ponts en enfilade, ses eaux vives. Elle mérite bien son surnom de « Venise verte ». En été les géraniums fleurissent aux fenêtres et les truites paressent au soleil.

 

 

 

  « Pour peindre un pays, il faut le connaître. Moi je connais mon pays, je le peins. Les sous-bois, c’est chez nous. La rivière c’est la Loue. Allez-y voir et vous verrez mon tableau » . Gustave Courbet

 Le peintre est né le 10 juin 1819 à Ornans. Il arrive à Paris à 20ans et devient, d’échecs en triomphes, le maître de l’école Réaliste. Il participe à la Commune et est fait prisonnier. Depuis sa mort, en 1877, il repose au cimetière d’Ornans. Sa maison, un bel hôtel particulier du 18ème siècle situé au cœur de la cité, face à la Loue, abrite aujourd’hui peintures, dessins et sculptures de l’artiste.

 

==============================================

.

Le musée de l'aventure Peugeot : N'oublions pas les nostalgiques du temps passé et les amateurs de collections anciennes avec ce musée, situé à Sochaux.

 

Au musée, vous trouvez des voitures anciennes : toutes les Peugeot de la « Vis-à-Vis » de 1892, à la dernière berline à ce jour. Sont également présentés des véhicules de renom comme la 605 de F.Mitterrand, une Papamobile, la 406 de Taxi 2, la 205 championne du monde des rallyes etc …

Mais il ne faut pas oublier que le savoir-faire Peugeot s’est également exprimé dès le début du 18ème siècle par des réalisations aussi diverses que moulins à café, machines à coudre, baleines de corset, postes de radio, cycles et motos.

 ..

.

 

 

    ==================================

..

Le Saut du Doubs (qui marque la frontière franco-suisse)

 

 

De Villers-le-Lac, on embarque pour une mini-croisière de 40 minutes environ en navigant sur le lac de Chaillexon puis sur les bassins du Doubs. Une promenade en sous-bois vous emmène jusqu’au Saut du Doubs, et aux belvédères d’où vous admirerez la chute de 30 mètres. Attention ! Deux belvédères côté français et un côté suisse. Les vues sur la chute en sont différentes. Je ne vous dis pas laquelle est préférée des français, ni celle qui séduit plutôt nos amis suisses !

 

===============================

.

Le Château de Joux  

 

Habitation des Sires de Joux jusqu’au 15ème siècle, puis possession des Ducs de Bourgogne, le château ne deviendra français qu’en 1678, à la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV. Devenu place forte fortifiée par Vauban au 17ème siècle, Joux servira ensuite de prison d’état jusqu’à l’empire et sera de nouveau fortifié par Joffre en 1879. Vous y découvrirez des remparts imposants, des fossés profonds, une tour d’artillerie, un puits vertigineux, une collection d’armes anciennes mais aussi les cellules de Mirabeau, personnage emblématique de la révolution et de Toussaint Louverture, ancien esclave noir, héros de l’indépendance d’Haïti. Du haut du château, vous apprécierez la magnifique vue sur toute la région.

 

 

==========================================

Le Château de Montfaucon

Les origines du château de Montfaucon remontent au milieu du 11eme siécle, quand Conon premier seigneur connu, prête hommage à l'archevêque de Besançon, pour des terres sur lesquelles il construit une forteresse. Mais c'est au 13eme siécle que s'affirme la réussite du château et l'apparition d'un bourg fortifié datant de 1311. Le château symbolise alors l'apogée des Montfaucon, qui alliés aux comtes de Montbéliard, domine tout le plateau.

Transmis par héritage aux Chalon-Arlay princes d'Orange au mlieu du 15eme siécle, le château reste aux mains de ces seigneurs jusqu'à la Révolution. S'il n'est pas détruit par les troupes de Louis XI qui occupent la forteresse en 1749, il perd son rôle stratégique pour n'être plus que le centre administratif de la seigneurie.

Il est abandonné définitivement à la suite de la guerre de dix ans (1634-1644)

Quand au bourg construit à ses pieds, il décline à l'époque moderne et ses habitants le quittent pour s'établir à l'emplacement du village actuel. Depuis 1984 les vestiges font l'objet de campagnes de restauration.

 

 

 

===============================================

 

Pour les plus curieux, voici d'autres adresses, fort intéressantes :

, portail de tous les villages de Franche-Comté.la route des communes- Le site de

, domaine très riche se rapportant aux communes de la région, et à leur patrimoine.racines comtoises- Le site des

- Le site des communes de France, pour les détails chiffrés de chaque commune.

Si vous connaissez un autre lieu "incontournable" que j'ai omis de citer, n'hésitez pas à m'en faire part. Ce sera un plaisir que d'étoffer cette rubrique ! 

Commentaires (3)

1. Joe_Grinnell (site web) 02/03/2009

Bon site!
Joseph Normand Grinnell.
Rédacteur en chef de «Le Journal du Maudit Gratteux.»
Grand Isle, Maine, États-Unis.

2. Catherine James 15/01/2009

Bravo Agnès, après avoir vu toutes ces photos, j'ai bien envie d'y aller me promener.
Catherine

3. dupont patrick 15/01/2009

C'est super - félicitations

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×